Logiciel libre & Open-source

Article abordant la notion de Logiciel Libre et Open Source

Le monde du numérique est vaste et on retrouve parfois des termes qui peuvent se ressembler mais qui ont souvent leurs différences et leurs spécificités. C’est le cas avec les mots « libre » et « open-source » que l’on peut entendre au travers d’une discussion assez régulièrement. Pourtant, peu sont capable d’expliquer les différences fondamentales entre les deux. Ils sont souvent associés l’un à l’autre, mais en réalité, nous allons voir qu’ils sont exactement pareil ou presque..

GNU/Linux

Je pense que le monde GNU-Linux est l’un des univers qui nous vient en premier lorsqu’on parle de libre ou d’open-source. Et c’est normal !

L’origine de l’idée d’avoir un logiciel libre, comprendre un soft qui s’oppose à un logiciel propriétaire, a pris naissance dans un mouvement lancé par une personne : Richard Stallman.

Ce monsieur, qui n’est autre que le fondateur du projet GNU en 1983, milite depuis ces années à ce que les logiciels soient libres. Libre & Open-source 2 Pour lui, le programme libre peut se résumer en 3 mots que l’on connait très bien en France:

  • – liberté: les utilisateurs sont libres
  • – égalité: les utilisateurs disposent tous des mêmes libertés sur le logiciel
  • – fraternité: les utilisateurs sont encouragés à aider la communauté à avancer, dans le développement comme dans le support

Un logiciel libre se caractérise par le fait que n’importe quelle personne n’étant pas à l’origine du soft pourra, par le biais de son utilisation, son étude, sa modification ou sa duplication, le diffuser librement sans contraintes techniques ou légales.

Un point de vigilance est sur la gratuité d’un logiciel. Un programme libre n’induit pas qu’il sera forcément gratuit. La définition de libre provient d’un mouvement social. On peut payer un programme open source, tout comme on le ferait avec un logiciel propriétaire, à la différence prêt qu’un didacticiel propriétaire ne permettra pas les 4 possibilités listées avant.

Prenons un exemple. J’achète le logiciel Office de chez Microsoft, il me sera impossible de le modifier pour rajouter une fonctionnalité, d’une part, et d’autre part, si j’étais en mesure de modifier le code source, légalement, je n’aurais pas le droit de commercialiser cette nouvelle version. Prenons maintenant le cas de OpenOffice.org qui est la version libre d’Office. Et bien cette fois, je peux accéder au code source et le modifier, d’ailleurs, il est disponible sur GitHub (accéder au code source)

Open source

Le terme code source ouvert, ou plus connu sous le nom d’open source, est finalement extrêmement proche du terme programme libre. Cependant, il ne s’agit pas exactement de la même typologie de logiciels.

Le site officiel de GNU le dit lui-même: la différence est minime et réside notamment dans les licences acceptées par l’un et par l’autre.

L’open source accepterait des licences beaucoup plus restrictives et n’aurait pas accordé l’accès à certaines licences peu restrictives que le mouvement libre considère quant à lui comme admises.

La barrière entre les deux est donc infime et, souvent sauf certains cas précis, un logiciel libre sera aussi un logiciel open source. L’inverse sera également vrai.

Les licences

Une licence permet d’accorder aux personnes, selon certaines conditions, le droit de réutiliser un logiciel, notamment pour le modifier ou le redistribuer.

Avant de parler de licence, il est important de parler de la notion de « copyleft » qui est un jeu de mot avec la notion que l’on connait tous: le « copyright ».

Le copyright, on le sait, ramène aux droits d’auteurs. Le copyleft, quant à lui, n’est pas l’inverse du copyright mais plutôt un encadrement supérieur. Le copyleft s’appuie donc sur le copyright tout en ajoutant les 4 notions de libertés vues auparavant. Une subtilité réside tout de même dans le fait que ces 4 libertés, lorsqu’elles seront prises par un utilisateur, ne devront pas elles mêmes, modifier les libertés du logiciel qui en découlera, il devra respecter le copyleft inital.

La licence GPL (General Public Licence) est la licence de logiciel libre la plus utilisée et c’est celle qui reprend, encore une fois les 4 libertés expliquées précédemment.

Il faut noter son caractère héréditaire. Si l’on souhaite développer un logiciel propriétaire avec un outil sous licence GPL, ce ne sera pas possible, Libre & Open-source 4 car par principe d’hérédité, le soft développé devra être sous licence GPL.

Il existe cependant une licence moins restrictive qui est la LGPL qui s’applique souvent à des bibliothèques plutôt qu’à un didacticiel complet.

Ainsi, elle permet d’être moins stricte et de développer des logiciels non libres avec des briques libres. Par exemple, dans le cadre du développement d’un programme propriétaire, on peut utiliser un soft libre, comme une bibliothèque graphique.

Le fait qu’une brique du programme soit libre ne contraint pas le futur logiciel à être lui aussi libre, si celle-ci est en licence LGPL. Cependant, si pour des raisons de développement, il est nécessaire de modifier la bibliothèque graphique, ce qui est autorisé par rapport aux 4 libertés, il faudra veiller à ce que cette modification soit elle-même sous la même licence initiale.

On respecte donc le principe d’hérédité mais uniquement sur la partie licence, le reste du programme lui pourra être complètement propriétaire.

Conclusion

Ce qui est important à retenir pour le « libre » et « l’open source » c’est avant tout les 4 notions de libertés. Ensuite, d’un côté le libre représente un véritable mouvement social, un état d’esprit, là où l’open source représente plutôt une méthode de développement.

Et lorsqu’on discute avec des férus du monde libre, on ressent clairement ce mouvement social et cette implication qu’ils ont, chose que l’on ne retrouve pas dans l’open source représentant la plupart des outils web, comme les frameworks front et back.

Thomas C

Formateur sur des parcours DWWM & CDA, j'ai décidé d'aller plus loin en te partageant mes connaissances en vitesse supersonic 🚀 Prends ta revanche sur la vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Formation Développeur Web